Le dropshipping : attention à cette arnaque en ligne !

Le Dropshipping désigne une nouvelle manière de faire du commerce en ligne. On pourrait traduire cet anglicisme par «  « livraison directe » ou « expédition directe ». Vendu aux entrepreneurs comme un moyen de faire rapidement fortune et à moindre coût, le dropshipping peut aussi devenir pour le consommateur synonyme d’une belle arnaque en ligne.

Le fonctionnement du dropshipping.

Le dropshipping se passe uniquement sur Internet. Le système repose sur un principe étrange ( mais parfaitement légal) puisqu’il s’agit pour le vendeur de vendre un produit qu’il ne possède pas !

Le système est tripartite :
1) Un client passe commande auprès d’un e-commerçant.
2) Le e-commerçant, qui ne possède pas de stock informe son fournisseur de la commande.
3) Le fournisseur envoie le produit commandé directement au client.

Ainsi, dans le cadre du dropshipping, le vendeur achète à son fournisseur uniquement la quantité de produits désirés. Il évite énormément de contraintes liées au commerce de produits : apport financier réduit ( puisqu’il n’a aucun produit à acheter au départ), aucun besoin de lieu de stockage des produits, aucun risque de surplus et  aucun coût logistique pour l’envoi des produits ( puisque le fournisseur s’en charge). En résumé, dans le cadre du dropshipping, le vendeur n’a qu’un rôle d’intermédiaire entre celui qui achète ( l’internaute ) et celui qui produit ( le fournisseur).

Avec un tel principe on comprend donc l’engouement de jeunes entrepreneurs pour le dropshipping et de nombreux sites vantent d’ailleurs les avantages à se lancer dans ce type d’e-commerce. De fait, de nombreux sites de dropshipping se sont multipliés ces dernières années et le plus souvent au détriment du consommateur car le dropshipping peut aussi vite tourner à l’arnaque…

L’exploitation de la crédulité de l’internaute.

Le dropshipping n’a rien d’illégal mais il peut vite devenir une arnaque. La plus connue étant celle qui consiste à revendre à prix d’or des produits achetés pour quelques euros auprès de géants de l’export chinois qui n’ont, eux, pas toujours bonne réputation ( Aliexpress ou Wish pour ne citer qu’eux) et dont les gens se méfient facilement.
A contrario, détecter une boutique en ligne reposant sur le principe du dropshipping relève de la véritable gageure. Tout le système repose sur la crédulité de l’internaute ainsi que sa capacité à évaluer la fiabilité d’un site d’e-commerce. Or, à l’heure actuelle, d’une part, beaucoup d’internautes ne connaissent même pas la pratique du dropshipping ( et, par conséquence, ne vont pas se méfier si par ailleurs le site présente toutes les autres garanties habituelles) et, d’autre part, les vendeurs qui font du dropshipping ne s’en vantent évidemment pas sur leur page d’accueil.

Repérer un site de dropshipping.

Comme souvent sur Internet, tout se jouera dans les détails… L’internaute qui arrive sur un site d’e-commerce qu’il ne connaît pas devra prendre le temps de faire quelques recherches. Il ne pourra pas se fier uniquement au design soigné, au vocable réfléchi, aux fiches produits attractives ou aux commentaires élogieux laissés sur le site pour se lancer dans une commande, au risque d’être lourdement déçu ensuite…

Voici déjà quatre petites choses à vérifier pour ne pas se faire piéger par un site de dropshipping :

1) Consulter les mentions légales du site et conditions générales de vente.
Vérifiez les informations données ( existence de la société par exemple avec le site infogreffe) et méfiez-vous s’il n’y a qu’une adresse email pour contacter le site. En outre, certains sites indiqueront que leur hébergeur est « Shopify » , c’est un indice important car il est très utilisé par les sites de dropshipping.

2) Faites une recherche avec Google images inversées.
Si vous ne savez pas comment faire : regardez ce petit tutoriel.
Souvent les sites de dropshipping reprennent les images des fournisseurs. Si vous constatez que le produit est vendu avec la même image sur plusieurs sites internet, alors méfiance…

3) Regardez les délais de livraison.
Si la livraison met minimum une dizaine de jours à arriver, c’est que le produit vient sans doute de très loin…

4) Consultez les avis sur Internet.
C’est un principe de base et surtout n’hésitez pas à ajouter le mot-clé « dropshipping » pour voir si certains internautes ont flairé l’arnaque avant vous !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.